Lucien

Juin 2022

Delcourt

Dans la ville, Lucien est un employé de mairie qui nettoie les espaces communaux. Ce cantonnier manie adroitement le balai mais pas la langue française. Mal à l’aise à l’oral et lunaire, il est moqué par les piliers de comptoir et parfais vilipendé par les enfants du square. Sa vie tourne autour de la valse des feuilles mortes et le ravissement qu’il ressent en admirant la statue d’une jeune violoniste. Paulo, un gamin du coin, le trouve attachant et devient son ami. Mais parfois notre balayeur est en proie à de soudaines colères, justifiées mais indomptables. Cela risque de lui coûter cher. Le dessinateur d’Anuki, Stéphane Sénégas réalise un album puissant et percutant. Ce conte cruel et fort fait le portrait de la candeur, de l’amitié et de l’amour aux prises à la méchanceté, la cupidité et la bêtise. Guillaume Carayol écrit un drame social bouleversant qui passe de la joie la plus intense et pure à une noirceur intolérable : une œuvre dense et puissante qui serre et emplit notre petit cœur de bédéiste. Magnifique !

L'ours de Ceausescu

Avril 2022

Steinkis

En cette fin d’année 1989, le régime roumain des époux Ceausescu sévit toujours. Au quotidien, il frappe de nombreux citoyens qui finissent dans les commissariats pour des broutilles parce qu’ils défient la dictature. Sept personnages haut en couleurs qu’ils soient poète, chauffeur ou femme de ménage vont être victime de cette machine qui broie et arrête. En côtoyant Elena et Nicolae Ceausescu, leur destin a basculé dans le non-sens et le drame. Avec « L’ours de Ceausescu », Gaël Henry dessine un pamphlet tragi-comique surprenant et brillant qui joue de l’absurde kafkaïen pour faire un portrait féroce de la dictature roumaine. Malicieux et piquant, cet album est une très belle découverte.

Les assiégés

Avril 2022

Sarbacane

Dans une banlieue du Sud de l’Italie, une bande de vieux mafieux se partage un butin dans une vieille baraque. Dans un coin traîne un tableau, une œuvre de Faustino dit « le peintre fou » qui s’appelle l’ONPI du nom de l’immeuble dans lequel il vivait. L’ONPI est une barre d’immeubles squattée où les ordures jonchent le sol et où les épaves fourmillent et où les jeunes voyous fuient la police. Ciru va se retrouver au cœur de cet enfer le jour où la police décide d’évacuer les habitants manu militari. Un album crépusculaire qui entremêle trois histoires au cœur d’une tour infernale assiégée où tous les destins seront funestes. « Les assiégés » a le goût et la patine d’un drame magnifique qui se termine en apothéose, sur une fulgurance de violence flamboyante : quand le sang versé touche au sublime !

Celle qui parle

Mars 2022

Bamboo

Au Mexique, au début du XVIème siècle, les peuples indiens sont multiples et leurs dialectes divers. Malinalli est la fille d’un chef de clan disparu qui va être vendue par les siens aux Mayas. Elle devient esclave et est brinquebalée au cœur de différentes peuplades d’Amérique centrale. Curieuse et à l’écoute elle apprend les langues de chacun, et lorsque les navires des conquistadores touchent les côtes du Yucatan, elle propose à Hernan Cortez d’être son interprète. Dès lors, elle sera aux côtés de ces hommes qui marchent sur la capitale des Aztèques : Tenochtitlan. Alicia Jaraba conte superbement le formidable périple de la Malinche. Elle dresse le portrait d’une femme amérindienne résiliente, éprise de liberté et motivée par la parole et la langue. « Celle qui parle » est un vibrant plaidoyer pour l’égalité et pour la paix entre les peuples.

Un ennemi du peuple

Février 2022

Dupuis

Tomas Stockmann vit avec sa famille sur une petite île norvégienne prospère. Depuis quelques années, cette petite bourgade s’est enrichie en construisant une belle station thermale. Ce projet touristique crée par Tomas et son frère Peter a pris une ampleur insoupçonnée. L’aspect mercantile de l’établissement a déplu à Tomas qui a laissé le champ libre à son frère pour développer l’affaire. Il est désormais un simple médecin généraliste. Jusqu’au jour où il commande une analyse d’eau de la source suite à l’apparition de multiples maladies de peau dans la commune. Et là, stupeur ! L’eau est souillée par des micro-organismes toxiques. Comment va-t-il faire face à ce scandale sanitaire et écologique et quelle sera la réaction du pouvoir politique et financier ? Javi Rey dessine brillamment un album fort, puissant et militant sur la politique et la démocratie qui nous questionne sur la manipulation médiatique et sur l’environnement. Il met en scène avec un savant jeu de couleurs un récit écrit en 1883 incroyablement criant d’actualité. Lumineux et éclairant.

La terre, le ciel et les corbeaux

Janvier 2022

Glénat

A la fin de la seconde guerre mondiale, dans un camp de prisonniers, un jeune italien veut se faire la malle. Lors de son évasion, un allemand lui emboîte le pas qui force un russe à les suivre. Ce dernier va devoir les guider vers le Sud. Ces hommes complètement différents, ne se connaissent et ne se comprennent pas. Mais ils vont devoir s’unir pour survivre face aux dangers de la traque. « La terre, le ciel et les corbeaux » est un roman graphique puissant, une fantastique saga au souffle épique et à l’âme slave. Le couple Radice et Turconi raconte le périple de nos trois soldats déboussolés soumis à la rigueur de l’hiver et aux turpitudes de leurs états d’âme : une ode à la vie peinte avec une splendide aquarelle. Une histoire magnifique et rude.

La bibliomule de Cordoue

Novembre 2021

Dargaud

Au Xème siècle, le califat de Cordoue est à la veille d’un spectaculaire et obscure revirement politique. En effet, depuis peu, le calife en place est un jeune homme Hicham II de 11 ans. Dans l’ombre du pouvoir, le vizir Al-Mansur dirige à sa guise le royaume. Pour accaparer le pouvoir, il va orchestrer un gigantesque autodafé pour purger la grande bibliothèque des sciences dures. Tarid, archiviste en chef de la grande bibliothèque de Cordoue, décide de sauver les plus précieux manuscrits en les exfiltrant de l’Alcazar à dos de mule. Dans ce périple pour sauver une parcelle du savoir de l’époque, il sera accompagné de sa fidèle et charmante copiste Loubna et d’un ancien stagiaire fripouille : Marwan. « La bibliomule de Cordoue » est une belle fable humoristique sur l’inestimable puit de sciences des connaissances arabo-musulmanes de cette époque. C’est aussi un album sur la conservation, la richesse du savoir et une comédie bon enfant et familiale qui épouse la forme d’un road-movie burlesque. Une lecture riche, intelligente et drôle sur les combats pour défendre la culture, la connaissance et en somme la liberté de tous.

Sous les galets la plage

Novembre 2021

Futuropolis

Trois jeunes étudiants terminent leurs vacances dans la station balnéaire de Loctudy dans les années 60. Avant d’entamer leurs études supérieures, Albert, Francis et Edouard veulent faire la fête et draguer. Un soir sur la plage, une furie sexy nommée Odette les embobine et les pousse à commettre des cambriolages. Ces gosses de riches vont écumer les belles résidences secondaires de leurs voisins et tomber sur un os. Un magnifique album sur la naissance de l’amour, le sentiment de révolte des jeunes adultes et le poids de l’éducation. Emouvant.

Le droit du sol

Octobre 2021

Futuropolis

Voici l’histoire d’une marche. Etienne Davodeau part des premières traces laissées par l’homme sur terre – les grottes de Pech Merle – et se rend à pied à 800 kms de là sur le futur site d’enfouissement de déchets de Bure. Un périple souvent en solitaire et parfois en compagnie d’un spécialiste qu’il invite à cheminer virtuellement à ses côtés le temps d’une conversation. Le sol qu’il foule convoque des pensées sur le rapport de l’homme et la nature, sur les responsabilités des humains sur l’état de notre planète. Un album reportage touchant et qui réveille nos consciences en nous alertant sur les dangers de la maltraitance de la « peau de la planète ». Etourdissant.

Le grand vide

Septembre 2021

2024

Manel Naher est une jeune femme épanouie souvent plongée dans les livres, un peu introvertie. Dans une librairie qu’elle fréquente assidument en mal de lecture elle feuillette la presse et apprend qu’elle a un homonyme illustre : une chanteuse. Elle ne prête alors que peu d’attention mais en découvrant le monde dans laquelle elle évolue on pressent qu’un danger la guette. Dans cette mégalopole, la vie de chacun ne tient qu’à un fil, celui de sa notoriété. En effet, on disparaît si personne ne prononce votre nom. Une célébrité risque de la faire disparaître complètement. « Le grand vide » est un album dynamique et dystopique qui égratigne notre besoin de visibilité sur les réseaux sociaux et nous interroge sur notre quête incessante de reconnaissance médiatique ou sociale.





Page 1 / 16

Total News:158