Oleg

Janvier 2021

Atrabile

Depuis plus de vingt ans, Oleg couche sur les planches ses pensées, ses rêves et ses idées. Il dessine et raconte des histoires d’anticipation ou policières. Un flux constant d’inspiration lui permettait d’œuvrer tranquillement sans trop de craintes. Mais aujourd’hui Oleg doute de son implication et de ses envies. Il se questionne sur le devenir de son art, il discute de sa vie avec son épouse et sa fille et il regarde le monde en observateur pertinent. Frédéric Peeters utilise le personnage d’Oleg pour introduire un regard ironique sur le monde et une dose d’auto-dérision. Il montre son aversion pour l’ultra modernité, sa méfiance pour la technologie creuse. Peut-être que cet autre « lui » lui permet de se recentrer sur l’essentiel de sa vie, l’amour des siens et sur la qualité de son travail d’auteur. Un bijou de justesse, de finesse et d’humanité sur la création et le partage. Frédérik Peeters rajoute une pierre éminemment précieuse à son œuvre déjà incontournable.

Le Baron

Novembre 2020

Delcourt

Le fameux baron de Münchhausen mène une retraite paisible dans son château de Bodenwerder . Sa femme est parvenue à tempérer les ardeurs « mythomaniaques » de son fantasque compagnon… Mais un jour un colporteur rapporte au village un livre qui raconte les fabuleux exploits du Baron. Comment cet incroyable vantard va-t-il accueillir la chose ? Jean Luc Masbou, l’excellent dessinateur de « de Cape et de Crocs «  ajoute une pierre à l’édifice au mythe du Baron de Münchhausen avec ce récit joyeux, vivant et coloré.

Moments extraordinaires sous faux applaudissements

Novembre 2020

Futuropolis

Un humoriste d’une cinquantaine d’année au chevet de sa mère mourante, une équipe de cosmonautes perdus sur une planète hostile, un néandertalien, un enfant espiègle … Toutes ces séquences évoquent un moment clé de l’existence, celui, irréparable, où l’on perd celle qui vous a donné la vie … Une introspection symbolique et poétique sur les états de conscience que traverse le personnage et narrateur, certainement inspiré par la propre vie de l’auteur … Un livre prégnant et magnifique qui laisse des traces .

Malgré tout

Octobre 2020

Dargaud

« Jeune » Docteur, Zeno a attendu Anna pendant 37 ans et enfin, le grand soir est arrivé ! Tels deux « adulescents » les voilà à se chamailler comme au premier jour ! Mais comment ce libraire globe-trotter et cette maire-mère en sont-ils arrivés là ? Et puisque nous commençons par la fin remontons le temps jusqu’aux prémices d’une belle histoire platonique, remplie d’une tendre colère et d’une chaleureuse souffrance. Après Les Beaux Etés,Jordi Lafebre revient en solo pour une émouvante histoire d’indécision où l’amitié et l’amour voguent à travers le temps réordonné !

L'oasis

Juillet 2020

Dargaud

Simon Hureau, qui vient d’acquérir une petite maison de village, hérite aussi du terrain laissé en friche par son ancien propriétaire. Sans être un grand spécialiste de la question, mais avec passion et énergie, l’auteur entreprend de redonner vie à son bout de jardin et d’en faire un lieu d’accueil, une oasis pour la biodiversité. Il nous fait partager, à travers ses superbes dessins aquarellés, ses expériences et ses observations et l’on ne peut que constater avec lui, émerveillé, des formidables capacités de résilience de la nature pour peu qu’on lui donne un coup de main ! Un livre passionnant qui risque de faire des émules.

L'accident de chasse

Août 2020

Sonatine

En 1959, Charlie Rizzo emménage chez son père aveugle à Chicago après le décès de sa mère. Depuis qu'il est jeune, Charlie pense que son paternel a perdu la vue lors d'un accident de chasse. Mais le jour où un policier sonne à sa porte, Matt Rizzo va révéler la vérité à son fils qui est tenté par l'argent facile. Il va lui raconter l'histoire de ce braquage qui a mal tourné. Ce vol à main armée auquel il a participé lui a fait perdre la vue et l'a envoyé en prison presque trente ans plus tôt. Enfermé il sombre, un prisonnier illustre va l'extraire de cet enfer en lui insufflant le goût de la littérature. « L'accident de chasse » est un roman graphique puissant et bouleversant. L'histoire de cet homme qui se sauve, qui reprend goût à la vie, qui s'extraie des neuf cercles de l'enfer grâce à la force évocatrice des textes de Platon, Dante ou Edgar Allan Poe m'a ému et cette confession d'un père à son fils qui se veut une porte sur la rédemption m'a bouleversé. Au bout de la lecture la lumière surgit.

Le convoyeur

Juin 2020

Lombard

Dans un monde où la terre est dévastée par un virus ravageur qui frappe le fer, un homme mystérieux appelé le convoyeur remplit des missions pour aider la population désunie. Cette fameuse « Rouille » rend inutilisable les véhicules, les bâtiments et les outils bien sûr. La civilisation est revenue en arrière presque à l'âge de pierre, et nous suivons les traces d'un loup solitaire vu comme un sauveur qui ne demande qu'à ces commanditaires qu'une seule chose : manger un œuf étrange. Une série post-apo originale et terriblement efficace !

Un travail comme un autre

Juin 2020

Sarbacane

Dans l'Amérique des années 20, en Alabama, Roscoe croise la route de la jeune Mary qui se promène un livre à la main. Elle lui parle de sa passion pour la lecture et les oiseaux autour d'un verre et lui lui parle de Michaël Faraday : un chimiste physicien britannique. En effet notre héros se passionne pour l'électricité, il en a fait son métier. Des années plus tard, notre couple vit dans une ferme. Cette condition de métayer ne convient pas à Roscoe qui ne se sent pas l'âme d'un farmer, de plus la ferme est au bord de l'hypothèque. Il a alors l'idée pour éviter de payer de la main d'oeuvre de détourner la ligne électrique de l'Alabama power pour mécaniser sa récolte de maïs. Son initiative est couronnée de succès et Mary qui sent son homme revigorer reprend vie. Mais, un soir, le shérif toque à la porte, un accident est survenu ... « Un travail comme un autre » baigne dans l'atmosphère de la grande dépression américaine agricole, on pense bien sûr au désarroi et à la misère des paysans décrits dans « Les raisons de la colère » de Steinbeck. Une fable tragique et sociale puissante servie par un dessin rétro brillant !

Seules à Berlin

Mai 2020

Casterman

Avril 1945, Berlin est écrasée sous les bombes et les russes entrent dans la ville. La terreur gagne les civils rescapés, car la réputation des soldats russes est épouvantable. L’histoire est évoquée à travers le témoignage de deux femmes qui vont se rencontrer, se comprendre et se soutenir. Ingrid, femme d’un officier nazi, tente de survivre au cauchemar, et Evgeniya, russe et appartenant au N.K.V.D., cherche les reste d’Adolf Hitler. Un regard lucide et effrayant de deux femmes sur les horreurs de la guerre.

Le chanteur perdu

Mai 2020

Dupuis

Jean est un bibliothécaire passablement déprimé. À la suite d’un burn–out, il obtient un arrêt maladie d’un mois qu’il met à profit pour retrouver un chanteur qu’il vénère, découvert il y a 30 ans et qui a disparu des radars : Rémy Bé. De la Bretagne à une île de l’océan indien, guidé par les chansons de l’artiste, au fil du hasard des rencontres, Jean va remonter la piste de son chanteur perdu en espérant se retrouver lui-même. Une ballade presque autobiographique tendre et émouvante, un petit bonheur de lecture comme on en fait peu.





Page 2 / 16

Total News:151